06 novembre, 2008

Comment collectionner aujourd'hui ?

Jadis, c'est à dire au temps où les pays n'émettaient des timbres qu'en fonction de leurs besoins postaux, voire au gré de certaines commémorations évidentes ou parfaitement justifiables, le collectionneur n'avait qu'à choisir un ou plusieurs pays et en rechercher tous les timbres.

Du jour où ici et là on s'avisa de prendre en considération les collectionneurs au point de n'émettre des timbres que pour aller au devant de tous les goûts, les choses ont changé. Et si les thématistes du ski sont heureux d'acquérir des timbres africains dédiés aux vedettes du slalom ou du bobsleigh, ceux qui naguère recherchaient les timbres du dit pays se sont lassés de ces hérésies au point d'en abandonner la collection.

Du coup, la philatélie a tendance à se recroqueviller comme une peau de chagrin et à se limiter aux seuls pays "sérieux". Le problème c'est que les dits pays sérieux en sont venus à faire la même chose ou plutôt à multiplier les émissions pour "gagner plus", tout en affirmant que l'on est pas obligé de tout prendre.

Alors est ce que vous savez ce qu'est une collection thematico-nationale ?

Pour la pratiquer, il suffit de choisir un ou plusieurs pays et de limiter sa collection aux seuls timbres se rapportant directement au pays choisi, et aussi éliminer tous les timbres superflus style "merci" etc...

Ainsi vous l'avez compris le thème choisi, c'est le pays lui même que l'on collectionne comme une véritable thématique en éliminant tous les timbres ne se rapportant pas à lui. Fini l'angoisse de la case blanche et de la file d'attente pour tout avoir et avoir peur d'en louper un.

Ces bons conseils ont été écrits par Georges Bartoli en avril 1989 soit il y a près de 20 ans.

Le philateliste est il si obtus pour reproduire les mêmes erreurs d'années en années ?

Si le boucheur de case a droit à autant de considération que le soit disant spécialiste qui achète que des timbres chers, il serait temps de voir les choses et d'arrêter de suivre le troupeau.

Ce conseil de 20 ans est d'autant plus d'actualité que la philatélie "abusive" est à notre porte. Quid des 450 Francs en 1994 que j'ai dépensé pour l'année complète et des 300 et qqs €uros pour l'année 2007 ??

Pour les ceux-ce qui veulent continuer les nouveautés, le mieux est de choisir à la carte et de laisser le reste. L'idée de la thématique dans son pays même pour les timbres français n'est pas à négliger.

L'important est de se faire plaisir et surtout ne pas subir sa collection.

Théme ou pays et s'il n'était plus nécessaire de choisir ????

merci à G. Bartoli pour ce billet d'humeur.





1 Comments:

Blogger TIMBREPHOSPHO said...

Bonjour,

A voir la frénésie de nos anciens en se ruant sur les nouveautés de toute sorte hier au Salon je ne vois pas pourquoi la Poste changerais de politique d'émissions.
Ceux qui critiquent le plus la politique de La Poste sont ceux qui achètent le plus de timbres à La Poste.... A méditer.

Olivier

vendredi, 07 novembre, 2008  

Publier un commentaire

<< Home