19 novembre, 2005

Monaco Prince Louis II 10c vert : étude sur les variétés.



La série de timbre du Prince Louis II de Monaco est intéressante à plus d'un titre. Ce sont des timbres abordables individuellement mais présentant plus d'une variété , certaines connues et d'autres non repertoriées dans les catalogues et autres ouvrages plus ou moins spécialisés.



Ce timbre a été émis en janvier 1924 , le tirage est de 1.200.000 exemplaires en feuille de 25 soit 48.000 feuilles. Son usage était : cartes postales 5 mots. Ce timbre a été dessiné et gravé par Henri Cheffer . Il a d'ailleurs dessiné et gravé toute la série. Il a été gravé en taille douce avec une dentelure linéaire de 11. Pas de millésime sur les feuilles.

Il est repertorié sous le numéro 65 chez Y & T et 69 dans le Dallay.

Ce timbre est connu en vert et en vert foncé. Pour les variété cela s'arrête là dans le catalogue Yvert. Ce qui est un peu maigre. La suite est plus intéressante .

Dallay nous parle bien d'une couleur vert foncé. Tous les timbres de ces séries sont riches de variétés de nuances. Une gamme chromatique importante existe pour ces timbres. Mais restons sur le vert et vert foncé , je laisse le soin a d'autres pour les études de couleurs.

Le catalogue Dallay repertorie ensuite deux autres variétés de papier filigrane :

- Papier filigrané type B, no 69 b, le type B est un papier filigrané "BFK RIVES " sur une seule ligne , lettres de 6mm de hauteur

- Papier filigrané type A, no 69 c , le type A est un papier filigrané " BFK RIVES " sur deux lignes, lettre de 16 mm de hauteur.





La ou le catalogue Dallay fait une erreur, à mon sens, c'est de coter le filigrane "BFK RIVES " en deux lignes type A plus cher que le filigrane "BFK RIVES" sur une ligne type B . Pour avoir vu un certain nombre de feuilles le type B se retrouve moins souvent que le type A.

Pour les variétés repertoriés ca s'arrête là pour les catalogues. Ah ????

Alors que dire de ça ???




Sur toutes les feuilles du 10c que j'ai vu en case 10 la signature "H CHEFFER " est partiellement effacé. Et cela ne se retrouve nulle part ailleurs dans la feuille.Le "H" est pratiquement effacé et le "C" est toujours mangé à la base. Cette variété est constante sur tout le tirage soit 48 000 timbres sont concernés. Bagatelle me direz vous 48 000 timbres et une toute petite variété, bof !

Et ca que l'on retrouve encore dans la case 10 du 10c Prince Louis II ???


Une belle balafre sur le nez, qui ressemble à un "1". La première fois que je l'ai vu j'ai même cru à un coup de stylo...

D'après mes observations ce nez balafré ne se retrouve pas sur les papiers filigranés mais se retrouve néanmoins assez souvent pour en faire une variété constante. Cette case 10 dont la signature est rogné et avec le nez balafré devient de plus en plus intéressante et concerne un nombre plus confidentielle que les 48 000 timbres du départ.

Donc alors à quand une référence dans les catalogues de Monaco ???

Une réponse qui me manque c'est le nombre de feuille concernées ??? Mais cela relève presque de la mission impossible pour le savoir...

0 Comments:

Publier un commentaire

<< Home